Version Française Sept Merveilles du Monde.com
English Verion

 

Le Grand Canyon La Grande Barierre de Corail La Baie de Guanabara L'Everest L'Aurore Polaire Le Paricutin Les Chutes Victoria

l'Everest



L’Everest, en tibétain Chomolungma, en népalais Sagarmatha, aussi appelé mont Everest, est une montagne située dans la chaîne de l'Himalaya, à la frontière entre le Népal (Sagarmatha) et la Chine (Tibet). Son altitude est établie à 8 848 mètres et il est identifié comme le plus haut sommet du monde au-dessus du niveau de la mer.

Etymologie

D'abord désignée Peak B, cette montagne, point culminant de la chaîne de l'Himalaya, fut renommée Peak XV en 1852. Sur la recommandation de Sir Andrew Waugh, surintendant du Survey of India, on la rebaptisa Mont Everest en 1856, en l'honneur de Sir George Everest, le chef de la mission britannique chargé plusieurs années auparavant de réaliser la triangulation des Indes britanniques. Pourtant, cette montagne apparaissait déjà sur une carte du Tibet datant de 1733 sous le nom de Tschoumou Lancma. Aujourd'hui, les Tibétains la nomment Chomolungma, la déesse mère de la terre tandis que les Népalais l'appellent Sagarmatha, la montagne dont la tête touche le ciel. Les Chinois la désignent Qomolangma.


Formation de l'Everest

Chevauchant la frontière séparant le Népal et le Tibet, le mont Everest est situé dans la partie orientale de la chaîne de l'Himalaya. Plus haut sommet au monde, il doit son altitude à la collision entre le sous-continent indien et le continent asiatique.

Faces, Arêtes et Glaciers

La montagne, de forme pyramidale, se distingue par ses trois faces : la face nord, la face sud-ouest et la face est. Ces faces sont délimitées par les principales arêtes suivantes : l'arête nord, l'arête nord-est, l'arête sud-est et l'arête ouest qui convergent vers le sommet.

Plusieurs glaciers glissent sur ses flancs. Le glacier du Khumbu, au sud-ouest, s'étire sur 18 km tandis que celui du Kangshung, à l'est, mesure 14 km. Au nord, le glacier du Rongbuk, long de 13 km, vient mourir près du fameux monastère de Rongbuk situé au pied de la face tibétaine de l'Everest. Les glaciers secondaires du Rongbuk ouest et du Rongbuk est sont aussi situés sur la face tibétaine de la montagne.

Climat

Les conditions climatiques à l'Everest sont extrêmes et polaires. En janvier, la température moyenne est de -36°C et peut descendre jusqu'à -60°C. En juillet, le mois le plus chaud, la température moyenne est de -19°C. La température ne monte jamais au-dessus du point de congélation. C'est pourquoi l'Everest est souvent appelé le Troisième Pôle.

L'essentiel de la neige qui s'accumule sur l'Everest tombe durant la mousson, entre juin et septembre. Entre décembre et mars, les tempêtes d'hiver y sont fréquentes. En tout temps, une tempête subite peut s'abattre sur la montagne laissant parfois plus de deux mètres de neige au sol dans les endroits les moins exposés au vent. Au sommet de la montagne, les vents peuvent atteindre 195 km/heure au plus fort d'une tempête hivernale.

 

Altitude de l'Everest

L'altitude de l'Everest fut d'abord établie à 8 840 mètres, d'après une mesure prise à environ 160 km de distance. En 1954, une équipe indienne effectua de nouvelles mesures à partir d'une douzaine de points d'observation autour de la montagne. La moyenne de ces mesures fut établie à 29 028 pieds (8 848 m). En 1992, une équipe italienne utilisant un appareil GPS confirma cette mesure.

La mesure la plus récente, établie aussi par la technologie de positionnement global par satellite, a donné 8 850 mètres. En 1999, après six mois de travaux conduits avec rigueur, des géophysiciens de l'Université du Colorado ont confirmé cette mesure désormais reconnue par la National Geographic Society (NGS).

Selon le professeur Bilham, la montagne continue de s'élever à raison de 3 à 5 mm par année tout en se déplaçant vers le nord-est d'environ 27 mm sous la poussée créée par l'enfoncement de la plaque indienne sous la plaque eurasienne.

ALTITUDES COMPARÉES

          Sommets

      Altitude

 Mont Blanc-France

      4 807 m

 Kilimandjaro-Tanzanie

      5 895 m

 Denali-Alaska USA

      6 195 m

 Aconcagua-Argentine

      6 959 m

 Everest-Népal/Tibet

      8 850 m

Populations et Traditions

La région de l'Everest est la terre des Sherpas, groupe ethnique qui a migré du Tibet à 2 000 kilomètres de leur habitat actuel au nord-est du Népal il y a 500 ans environ. Ils occupent désormais principalement les deux régions de Solu et de Khumbu. Douze clans distincts peuplent cette dernière.

Les Sherpas sont notamment 2 500 à vivre au sein du parc national de Sagarmatha. Ils parlent un dialecte tibétain et pratiquent très majoritairement un bouddhisme tibétain empli de superstitions, de croyances et de cérémonies issues d'un mélange de traditions animistes et de religion Bön. Ce sont traditionnellement des agriculteurs, des pasteurs et des commerçants adaptés à la vie en haute altitude et se déplacent souvent à l'aide d'animaux tels que des yaks et des dzos.

Depuis plusieurs décennies, ils profitent du tourisme et se sont spécialisés comme porteurs lors des expéditions au sommet des plus hautes montagnes, l'Everest en tête. Ils sont reconnus comme des hommes forts, endurants et courageux.

Avant toute ascension, les Sherpas pratiquent la pūjā, une cérémonie pour vénérer les victimes de la montagne, apaiser leurs pensées, tranquilliser leur âme et demander la clémence aux esprits de la montagne. Entre Dingboche et le Lobuche, sur le chemin du camp de base, un cimetière a été construit en l'hommage aux victimes des ascensions. Chacune est représentée par un cairn. Des stûpas, des moulins et drapeaux de prières, ainsi que des mantras sont présents au pied de l'Everest pour pratiquer les cérémonies.

Pinterest 7 Merveilles

Faune et Flore

Les pentes inférieures de l'Everest sont couvertes de manière éparse de touffes d'herbes et de buissons nains adaptés à l'étage alpin. Au-delà de 5 000 mètres d'altitude, le Rhododendron nivale est le seul buisson capable de survivre aux conditions extrêmes. Dans les hautes vallées poussent également Hippophae tibetana, Ephedra gerardiana, Juniperus indica, Dasiphora fruticosa, Gentiana ornata, Leontopodium jacotianum et Meconopsis horridula.

 En 1924, des membres de l'expédition britannique récoltent des lichens entre 4 600 et 5 500 mètres d'altitude, ce qui permet l'année suivante à R. Paulson d'identifier trente espèces différentes. Ces lichens, ainsi que des mousses et deux espèces de plantes à fleurs, Arenaria polytrichoides et Tanacetum gossypinum, sont présents jusqu'à 5 750 mètres.

Une minuscule espèce d'araignée sauteuse noire a été trouvée en 1924 par R.W.G. Hingston à 6 700 mètres d'altitude. Cela en fait l'organisme non-microscopique permanent confirmé le plus haut sur Terre. Elle vit au fond des crevasses et il a été démontré en 1954 qu'elle se nourrit d'insectes gelés transportés sur place par le vent ainsi que de collemboles vivant jusqu'à 6 000 mètres d'altitude et se nourrissant de champignons et de lichens. Au-delà de 6 700 mètres d'altitude, seules des espèces microscopiques peuvent survivre durablement.

Des oiseaux, tels que l'Oie à tête barrée, ont été aperçus volant à hauteur du sommet, tandis que des Chocards à bec jaune se nourrissent parfois de déchets, de charognes voire de cadavres humains au col Sud (voire plus haut puisque le corps de George Mallory a été retrouvé à 8 160 mètres d'altitude avec les joues dévorées).

Booking.com



N’hésitez pas à donner votre avis sur l'Everest sur la page Facebook